Site du Puy Pialat Nespouls

Site d’intérêt patrimonial et pédagogique majeur, préservé grâce à un partenariat entre le Conseil Général de la Corrèze et le GAGN ce site est inscrit à l’inventaire du patrimoine géologique régional. Partie préservée d’une ancienne carrière d’exploitation artisanale de calcaire d’âge bathonien (Jurassique moyen) abandonnée depuis une trentaine d’années, ce site aurait pu disparaitre sans la prise de conscience et l’intervention motivée de ces partenaires qui ont œuvré pour sa conservation et sa mise en valeur.

Situé sur la commune de Nespouls, près de l’aérodrome de Brive-Vallée de la Dordogne, il est régulièrement fréquenté par des enseignants y amenant leurs élèves, du bassin de Brive mais aussi d’horizons plus lointains.
Le nettoyage et les aménagements réalisés fin 2010 permettront de mieux accueillir le public des visiteurs sur le site, permettant d’illustrer de nombreuses notions de géologie de manière concrète, en prise directe avec la réalité du terrain.

Entrecroisements

  • Avec un peu d’attention, on pourra aussi observer sur un affleurement des dispositions sédimentaires fines évoquant des stratifications entrecroisées.
  • Sur l’ancien front d’exploitation, des fissures verticales traversant les couches successives et des poches de dissolution illustrent l’importance des phénomènes karstiques dans les massifs calcaires.
  • Certaines de ces poches sont elles-mêmes remplies par un mélange d’argiles et d’oxydes de fer attribués à la formation sidérolitique qui s’est mise en place en milieu continental à l’ère tertiaire (Cénozoïque) sous un climat favorisant l’altération intense des massifs voisins. On a exploité localement le minerai de fer de ces formations (la toponymie évoque la présence de fer: commune de Chartrier-Ferrières).

Que peut-on voir sur ce site ?

  • Tout d’abord la roche dominante : le calcaire, roche carbonatée d’origine sédimentaire. On peut aussi observer de fins interlits marneux, plus altérables.
  • Des strates successives, permettant d’illustrer le principe de superposition et la datation relative : les couches les plus récentes se déposent au dessus des sédiments plus anciens.
  • Dans la roche, des indices renseignant sur le milieu de sédimentation : de rares restes complets, ou des fragments plus abondants de coquilles: les espèces identifiées sont des coquillages semblables à des organismes marins actuels de zone littorale ou de faible profondeur (selon le principe d’actualisme, on a ici un calcaire marin).

Strates

  • A la surface d’un banc rocheux partiellement préservé par l’exploitation, des rides de courant ou «ripple-marks»: ces rides orientées sont le témoignage de courants qui ont modelé les sédiments meubles sous une faible épaisseur d’eau ; le dépôt suivant a moulé ces traces, ensuite conservées dans la roche après diagenèse (passage du sédiment meuble à la roche consolidée).
  • D’autres surfaces de bancs, récemment dégagées lors de la mise en valeur du site, présentent des traces de courant différentes, en cupule traduisant un courant plus turbulent ou avec de plus grandes rides. Les conditions de sédimentation n’ont donc pas été toujours parfaitement identiques lors de ces dépôts successifs.

rides grande amplitude

ripple marks

Rides turbidité

  • En plus de l’approche géologique, le visiteur pourra également observer la végétation sur les sols calcaires, par exemple.

De la roche au paysage, vous pouvez ainsi retracer sur cet espace relativement restreint l’évolution des milieux et l’histoire géologique de la région depuis près de 200 millions d’années, en relation avec l’histoire tourmentée de notre planète toute entière au fil des temps géologiques.

Accès et visites:

A environ 15 km au sud de Brive (Corrèze), sur la commune de Nespouls, à proximité immédiate de l’aéroport de Brive. En venant de Brive (au Nord) ou de Souillac: au rond-point de Nespouls, suivre la direction Estivals et aéroport de Brive-Vallée de la Dordogne, aller faire demi tour au rond point à l’entrée de l’aéroport et après 150m. environ en revenant vers Nespouls, tourner à droite sur la petite route en contrebas. Le site est à environ 100 m. à gauche de la route, délimité par une clôture verte.
La responsabilité des visiteurs est engagée sur ce site, propriété de la collectivité départementale.
Suite à l’aménagement et à l’inscription à l’inventaire du patrimoine géologique, il est interdit d’échantillonner sur les formations géologiques sensibles. L’usage de marteaux et autres outils est interdit sur le site. Seul le ramassage d’échantillons de calcaire dans les éboulis est toléré (public scolaire en particulier).
Les visites individuelles peuvent s’effectuer librement en passant par un passage réservé près du portail ; pour les groupes il est impérativement demandé de signaler leur passage auprès du GAGN (téléphoner au 05 55 26 02 29). N’hésitez pas à nous faire part de vos éventuelles observations à ces mêmes numéros.

Karst et remplissage

sidérolithique

Écrit par CHANTEPIE Guy
29-01-2011

plan d'accés